La licorne, emblème de l’Écosse

Il y a 1 mois 48
Héraldique.
La licorne est débusquée, tapisserie en laine, soie, fils d’or et d’argent, de la série de La Chasse à la licorne (1495-1505, Pays-Bas méridionaux).  akg-images / Science Source

Du XIIe siècle à nos jours – Grande-Bretagne – Représenté enchaîné sur les armoiries du Royaume-Uni, cet animal fabuleux a longtemps été l’incarnation du pouvoir écossais.

Quand on évoque l’Écosse et tous les symboles culturels, les légendes et le riche patrimoine de ce pays, à quoi pense-t-on en premier lieu ? Au chardon, peut-être, au célèbre tartan, aux emblématiques cornemuses, ou même au monstre du Loch Ness. Tout cela est justifié, bien sûr, mais il en est pourtant un autre, mystique, qui nous crève les yeux, une créature mythologique associée à l’Écosse en tant que symbole national depuis des siècles : la licorne.

La licorne était et est encore une créature dotée d’un formidable symbolisme, incarnation de la pureté et l’innocence, du pouvoir et de la férocité. Tout au long de l’histoire, les licornes ont hanté les contes de bien des civilisations. Les chroniques contiennent même des récits où des témoins rapportent avoir vu des créatures munies d’une seule corne, qui auraient ressemblé à cet animal.

Dans les traditions antiques, des Perses aux Égyptiens et des Indiens aux Grecs, on trouve des descriptions de cette créature souvent parée de connotations magiques. Même la Bible évoque un animal baptisé “re’em”, associé par la suite à la licorne. Si elle n’apparaît pas dans les innombrables contes mythologiques grecs, elle est citée par les philosophes et les auteurs, qui étaient convaincus de son existence. Le géographe grec Strabon affirmait que ces créatures vivaient dans la région du Caucase, tandis que d’autres étaient persuadés qu’elles résidaient en Inde. Où qu’elles aient pu se trouver, une

[...]

Jessica Brain

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire les 75% restants

Lire la Suite de l'Article