Le décryptage éco. Sanofi ouvre une usine à Singapour : pourquoi ce choix ?

Il y a 3 semaines 41

Le groupe pharmaceutique Sanofi annonce qu’il va ouvrir une usine pour produire des vaccins, mais pas en France : à Singapour. Le décryptage de Fanny Guinochet.

Le logo Sanofi sur une vitre. Photo d\'illustration.Le logo Sanofi sur une vitre. Photo d'illustration. (FRANCK FIFE / AFP)

Pour le laboratoire, cette nouvelle implantation s’inscrit dans une stratégie mondiale de développement. Avec cette future usine de vaccins à Singapour, prévue pour 2026, Sanofi espère approvisionner tout le continent asiatique. Il veut développer son réseau. De la même façon qu’il y a deux semaines, le géant pharmaceutique annonçait l’ouverture d’un site au Canada, à Toronto, pour mieux servir le continent américain.

Quant à la France, le groupe assure que son pays d’origine n’est pas en reste : il a 18 usines, situées un peu partout dans l’hexagone. Et d’ici 2025, Sanofi va ouvrir un nouveau site de production de vaccins ultramoderne, près de Lyon, à Neuville-sur-Saône, dans lequel il promet d’investir près de 500 millions d'euros et de créer plus de 200 emplois.  

Mais pour les syndicats français, le compte n’y est pas parce qu’avec la pandémie, le discours est plutôt de rapatrier les productions de vaccins et de médicaments en France ou en Europe, plutôt que d’ouvrir de nouveaux sites dans le monde. Et l’an dernier, Sanofi a annoncé la réduction de 1 700 emplois en Europe, dont un millier en France.

Selon la direction, ces départs s’étaleront sur trois ans ; concerneront les fonctions support, la recherche et développement et ne se feront que sur la base du volontariat. Mais, lundi 12 avril, en plus de ce plan, les syndicats ont aussi dénoncé un projet d’externalisation, c’est-à-dire le recours à des partenariats et sous-traitants en Europe de l’Est qui, menacerait plus de 400 postes chez Sanofi, des commerciaux pour la plupart.

À défaut d’avoir trouvé son propre vaccin, Sanofi produit ceux des autres. L’industriel met ses chaînes de production au service de ses concurrents et se retrouve relégué au rang de simple sous-traitant pour d’autres grands noms du secteur.

Sur son site de Marcy-l'Étoile près de Lyon, Sanofi va ainsi embouteiller le vaccin Janssen de Jonhson & Jonhson. Il planche toujours sur son propre vaccin, qui pourrait aboutir à un lancement plutôt au deuxième semestre. 

Le logo Sanofi sur une vitre. Photo d\'illustration.Le logo Sanofi sur une vitre. Photo d'illustration. (FRANCK FIFE / AFP)
Lire la Suite de l'Article