Manuela Gonzalez : veuve noire ou victime du mauvais sort ?

Il y a 1 mois 28

Le 31 octobre 2008 au matin, un riverain de Villard-Bonnot remarque la présence d'une carcasse de voiture dans un champ. À l'intérieur du véhicule presque entièrement calciné, il distingue un corps sur la banquette arrière. Les gendarmes sont aussitôt alertés. La victime est vite identifié. Il s'agit de Daniel Cano, 58 ans, qui réside à seulement quelques centaines de mètres. Accident ? Suicide ? Mauvaise rencontre ? Les enquêteurs envisagent toutes les pistes.

Les gendarmes se rendent au domicile de Daniel Cano où il vit avec sa femme Manuela Gonzalez Cano. Elle affirme être inquiète car elle n'a aucune nouvelle de son mari depuis la veille. Quand on lui révèle ce qui s'est passé, elle ne semble pas étonnée et indique que son mari était dépressif depuis la mort de sa mère. Selon elle, aucun doute possible : il s'agit d'un suicide.

Les gendarmes, intrigués par Manuela, vont continuer leur enquête et vont avoir des doutes sur sa version des faits. D'autant plus que les résultats de l'autopsie révèle que le sang de Daniel Cano contenait un cocktail de sédatif qui a dû l'assommer. Ils vont également découvrir que les ex de Manuela Gonzalez vivent très souvent un destin funeste

Nos invités

Me Ronald Gallo, avocat de Manuela Gonzalez
Serge Pueyo, correspondant RTL à Grenoble

Soumettre une affaire

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jean-Alphonse Richard. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Lire la suite

Lire la Suite de l'Article