Résultats des régionales EN DIRECT : « Je n’ai pas le droit de jouer avec le feu », affirme Jean-Laurent Félizia, qui appelle à faire barrage au RN...

Il y a 1 mois 46
AccueilÉlections

Jean-Laurent Félizia, tête de liste de la coalition de gauche, a décidé de se retirer

Jean-Laurent Félizia, tête de liste de la coalition de gauche, a décidé de se retirer — Alain Robert / Sipa

L'ESSENTIEL

Le premier tour des régionales et départementales a révélé son lot de surprises... et confirmé certaines inquiétudes, notamment celle concernant une forte abstention, puisque celle-ci a atteint le niveau record de 66%.  Les Républicains sont les indéniables gagnants du premier tour du scrutin avec 28,4% des voix. En revanche, la percée annoncée du Rassemblement national n'a pas eu lieu. Pas de surprise pour LREM, qui a enregistré une sévère déroute. D'une manière générale, beaucoup de sortants arrivent en tête.  De nombreuses discussions entre partis sont en cours pour d'éventuelles fusions ou retrait. Le dépôt des listes pour le second tour sera possible jusqu'à 18 heures ce mardi. 

A LIRE AUSSI

A VOIR

16h58 : « Je n’ai pas le droit de jouer avec le feu », affirme Jean-Laurent Félizia

Le candidat écologiste qui s’est retiré ce lundi après-midi de la course pour les régionales en Paca a affirmé lors d’une conférence de presse qu’il n’a pas souhaité « être le marche pied du Rassemblement national », après que Thierry Mariani, le candidat RN est arrivé en tête du premier tour dimanche. « Il n’y avait pas de bon choix », a indiqué l’ex candidat. « Je voterai dimanche pour Renaud Muselier pour ne pas voir Thierry Mariani gagner » a-t-il poursuivi.

16h54 : Comment expliquer la contre-performance du Rassemblement national ?

Douche froide pour le Rassemblement national. Au premier tour des régionales, ce dimanche, le parti de Marine Le Pen a recueilli environ 19 % des voix sur l’ensemble du territoire, soit 8 à 9 points de moins qu'en 2015. Les bons sondages, qui donnaient les candidats RN en pole position dans six régions, ont été démentis dans les urnes. Pourquoi ? La réponse ici, dans un papier de notre journaliste politique Thibaut Le Gal. 

16h42 : Comment expliquer une si forte abstention chez les 18-24 ans ?

Chez les plus jeunes, le taux d'abstention pour le premier tour des régionales et départementales s'est élevé à 87%. Un record que nous tentons d'expliquer ici, avec Mathieu Gallard, d'Ipsos. 

16h15 : Les distributeurs de documents électoraux sommés d’être prêts pour le 2e tour

Gérald Darmanin a sommé ce lundi Adrexo et La Poste, les deux prestataires pour l’acheminement de la propagande électorale, de prendre « toutes les mesures afin de rétablir un service normal » pour le second tour des régionales et départementales.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur a expliqué les avoir convoqués au ministère lundi matin « à la suite des dysfonctionnements inacceptables liés à la qualité de l’acheminement de la propagande électorale du premier tour des élections départementales et régionales ». « A court terme », il « leur a rappelé l’obligation de résultat qui les liait » et leur a « demandé expressément de garantir que de tels dysfonctionnements ne se reproduisent pas pour le second tour » dimanche prochain. Il les a « enjoints de prendre toutes les mesures afin de rétablir un service normal ».

15h54: Fusion entre la gauche et les écologistes en Bourgogne-Franche-Comté 

La présidente sortante Marie-Guite Dufay (divers gauche), dont la liste est arrivée en tête (26,5%) va s'allier avec Stéphanie Modde (EELV) et ses 10,3%. 

Comme je l’ai souhaité, nous annonçons un accord avec @ModdeStephanie et les écologistes. Aux côtés du PRG et du PCF, je suis fière de conduire une liste de gauche rassemblée, qui peut être en position de faire gagner nos valeurs.
Nous aurons besoin de la mobilisation de tous ! pic.twitter.com/ELVaOfRqFf

— Marie-Guite Dufay (@MarieGuiteDufay) June 21, 2021

15h19: Jean-Laurent Felizia se retire en Paca

La tête de liste de la gauche avait pourtant annoncé dimanche soir qu'il se maintenait au second tour après être arrivé loin derrière le RN et LR. Mais les diverses pressions exercées par nombre de politiques de sa propre famille (PS, EELV) semblent avoir eu raison de sa décision initiale. Les explications de notre journaliste Mathilde Ceilles. 

14h55: Petite surprise en Bretagne 

L'écologiste Daniel Cueff va fusionner sa liste (6,5%) avec celle de Loïg Chesnais-Girard, arrivé en tête (20,9%). Une petite surprise au vu des promesses faites par l'écologiste avant l'élection, comme nous le rappelle notre journaliste Camille Allain: 

Je repense à cet échange avec @DanielCueff avant les #regionales2021 «Nous ne ferons aucune alliance. C’est une promesse de campagne, nous l’avons annoncé dès le départ. Notre liste n’appartient à aucun parti politique. Peu importe le résultat, nous resterons dans notre épure» https://t.co/RTjP6lMKFN

— Camille Allain (@CamiAllain) June 21, 2021

14h43 : Les trois listes de gauche vont fusionner en Ile-de-France

C’est désormais acté, la liste EELV (12,9 %), celle du PS (11 %) et La France Insoumise (10,2 %) seront regroupées pour le second tour face à Valérie Pécresse, Jordan Bardella (RN) et Laurent Saint-Martin (LREM).

14h32: Rachida Dati dézingue LREM après la forte abstention

L'élue parisienne était très remontée au micro de France Inter, reprochant au parti présidentiel son absence de ligne politique claire, ce qui nuirait au débat. « Moi j'ai du respect pour les écologistes, même le PS, il est fondé sur une doctrine, une idéologie, des convictions, on a des positions. En Marche c'est quoi ? C'est des traîtres de gauche, des traîtres de droite (...) C'est la réalité ». 

14h : Christian Jacob (LR) demande le retrait de candidats de la majorité

Le président des Républicains Christian Jacob a demandé lundi « le retrait des listes de la majorité présidentielle » de Marc Fesneau, François de Rugy et Denis Thuriot pour éviter « un risque de gouvernance avec l’extrême gauche » en Centre-Val-de-Loire, Pays-de-la-Loire et Bourgogne-Franche-Comté.

« Nous souhaitons éviter partout que l’extrême droite ou l’extrême gauche arrivent au pouvoir. Or il y a un risque de gouvernance avec des équipes de l’extrême gauche ou des Verts extrémistes dans un certain nombre de régions », a déclaré le patron de LR à l’issue d’un Conseil stratégique du parti.

13h25 : Audition de Gérald Darmanin au Sénat mercredi

La commission des Lois du Sénat a annoncé ce lundi l’audition du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin mercredi sur les « difficultés d’organisation majeures » du premier tour des élections départementales et régionales. « De nombreux électeurs n’ont pas été rendus destinataires des professions de foi » et « des candidats des bureaux de vote n’ont pu accueillir pendant toute la durée d’ouverture du scrutin les électeurs désireux d’accomplir leur devoir civique », relève la commission des Lois dans un communiqué.

12h42: Fusion en Centre-Val-de-Loire 

La liste PS arrivée en tête (24,8%) va fusionner avec EELV-LFI (10,8%). Dans cette région, le RN, LR et LREM se sont également qualifiés pour le second tour. 

12h13: Vers une pentagulaire en Bretagne ? 

Le second tour s'annonce extrêmement serré dans cette région, avec potentiellement cinq listes opposées dimanche, puisque qu'aucun accord de fusion/retrait n'a été trouvé pour le moment. Outre la liste d'Union de la gauche arrivée en tête (20,9%), on trouve également LR (16,2%), la liste LREM (15,5%), les écologistes (14,8%) et le RN (14,2%). 

11h45: L'heure de l'apéro résultats 

Un petit condensé des infos essentielles à retenir du scrutin des régionales. C'est préparé par Thibaut Le Gal et c'est à déguster ici

11h25: Allez, un petit point sur les fusions/retraits de listes possibles dans les régions: 

Ile-de-France: les trois listes de gauche (EELV, PS, LFI) devraient fusionner. 

Paca: Le candidat de l'union de la gauche, arrivé 3e derrière le RN et LR, refuse de se désister pour le moment malgré les pressions

Bourgogne-Franche-Comté: La liste LREM, arrivée 4e, se maintient malgré le bon score du FN (23%). 

Auvergne-Rhône-Alpes: Najat Vallaud-Belkacem, en 4e position (10%), fusionne avec l'écologiste Fabienne Grébert (13,3%), arrivée loin derrière Laurent Wauquiez (45,9%). 

11h10: La déclaration philosophique de ce lundi vous est offerte par...

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin qui explique, à propos de l'abstention : « Il faut toujours écouter les silences ». Un futur sujet de bac ? 

10h11: Vers une quadrangulaire dans le Grand Est

Dans cette région, toutes les listes qui ont dépassé les 10% se maintiennent: la liste LR de Jean Rottner (31%), le RN (21,5%), les écologistes/PS (14%) et LREM (11%). A noter que la gauche reste divisée, puisque les écologistes ne fusionneront pas avec la liste d'Aurélie Filipetti (Générations/LFI), qui a obtenu 8,6% des suffrages. 

9h20: La France Insoumise vers une fusion avec EELV en Ile-de-France

Le député LFI Eric Coquerel l'a confirmé ce matin sur France Info. Pour rappel, la fusion signifie que des candidats de la France Insoumise devront intégrer la nouvelle liste unie pour le second tour. La liste PS conduite par Audrey Pulvar devrait également suivre la même voie. 

9h10: L'abstention très marquée dans les villes les plus pauvres de métropole 

Selon un décompte réalisé par un journaliste de Libération, l'abstention se situe entre 76% et 84% dans ces communes, soit 10 à 18 points de plus que la moyenne nationale. 

9h05: Le vote par correspondance et le vote électronique, solutions contre l'abstention ? 

C'est la proposition faite par Stéphane Richard (PDG d'Orange) ce matin. Christophe Castaner, patron des députés LREM, y est aussi favorable. Mais cette idée fait largement débat

8h57: Des questions à nous poser sur les élections ? N'hésitez pas ! 

Vous pouvez poser vos questions en commentaire ou m'envoyer un DM sur Twitter (@Nico_Raffin). 

8h50: « On va boire pour oublier » 

Notre journaliste Laure Cometti a suivi la soirée électorale chez LREM à Paris. Vous vous en doutez, on était loin de la grosse ambi et du champagne qui coule à flots. Le récit est à lire ici

8h37: La liste LREM se maintient en Bourgogne-Franche Comté

Dans cette région, le RN est arrivé en deuxième position (23,6%), derrière l'alliance PS-PCF (26,6%). LREM, qui est en 4e position (11,9%) derrière la droite est aussi qualifiée pour le second tour. Et sa tête de liste, Denis Thuriot, n'envisage absolument pas de se retirer pour faire barrage au RN: « mathématiquement, ça me semble compliqué pour le RN [de gagner] » a-t-il assuré sur France 3. 

8h30 : Et les départementales alors ? 

Les fans de carte électorale et les autres peuvent consulter cette carte qui recense tous les résultats connus ce lundi. 

8h07: L'abstention chez les jeunes (18-25) estimée à 87% selon une enquête

Selon une étude Ipsos / Sopra Steria réalisé pour France Tv, quasiment 9 jeunes sur 10 ne sont pas allés voter dimanche. Chez les 25-34 ans, l'abstention est à peine moins élevée (83%). Précision importante: l'enquête a été conduite juste avant ce week-end, et ne représente donc qu'une estimation. 

8h: Felizia (Paca) menacé d'exclusion du parti par Julien Bayou

Le patron d'EELV lui demande se retirer pour faire barrage au RN. Une demande que Jean-Laurent Felizia, qui conduit la liste d'union de la gauche, refuse pour l'instant. 

Régionales en PACA : "Le risque Front national est trop élevé. Nous appelons de nouveau à faire barrage", déclare Julien Bayou d'EELV qui ajoute que si l'écologiste Jean-Laurent Felizia maintient sa liste, il sera exclu du parti. pic.twitter.com/LQk7gnJ518

— franceinfo (@franceinfo) June 21, 2021

7h50: LREM en tête en Guadeloupe

Petit événement pour le parti présidentiel, largement distancé partout ailleurs. La liste d'Ary Chalus obtient 49,3% des voix dans l'île. Il s'agit néanmoins du président sortant, venu de la gauche, qui avait rallié Emmanuel Macron en 2017. 

7h30: Adrexo et la Poste convoqués au ministère de l'Intérieur ce lundi

Le prestataire Adrexo a été critiqué par plusieurs partis en raison de l'acheminement aléatoire des professions de foi des candidats. De nombreux citoyens se sont en effet plaints de n'avoir reçu aucun document. Pour rappel, c'est la première fois qu'un prestataire privé (Adrexo donc) s'occupait en partie de la distribution. Auparavant, c'était le monopole de la Poste. 

7h15: Pourquoi les écologistes sont au centre de l'attention 

Côté pile: en Ile-de-France, la liste de Julien Bayou (12,9%) est arrivée devant celle des deux autres listes de gauche, à savoir le PS (11%) et la France Insoumise (10,2%). L'écologiste estime donc que les autres candidats doivent se rallier à lui pour battre Valérie Pécresse, arrivée en tête avec 35,9% des suffrages. 

Côté face: en Paca, l'écologiste Jean-Laurent Felizia qui conduit la liste d'union de la gauche est arrivé loin derrière le RN et la droite. Mais il décide pour l'instant de se maintenir au second tour, ce qui provoque la colère des dirigeants nationaux du PS et d'EELV qui appellent à faire barrage au RN. 

7h12: Les principaux enseignements à retenir du premier tour des régionales

Pour faire simple: une abstention record (au moins 66%), des sortants (ou leur parti) en tête dans toutes les régions hormis Paca, où le RN est arrivé devant de justesse. Pour en savoir plus, le recap complet est là

Bonjour et bienvenue dans ce live consacré aux résultats des élections régionales et départementales au lendemain du premier tour. Pour retrouver le live de la soirée et de la nuit c'est par ici

Lire la Suite de l'Article