Coronavirus en Grande-Bretagne : les pharmacies mises à contribution pour la vaccination

Il y a 1 mois 25

Le Royaume-Uni poursuit sa campagne de vaccination. Objectif : 15 millions de personnes d'ici mi-février. Et pour cela, Boris Johnson s'en donne les moyens : ouverture de certains centres 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 et appel à toutes les bonnes volontés, celle des pharmaciens, notamment, comme ici à Londres. 

Il a fallu tout chambouler en quatre jours. Ahsan Khan, le gérant, a transformé un côté entier de sa pharmacie pour pouvoir participer à la campagne de vaccination. "Là où se trouvent les salles de vaccination, il y avait des étagères de produits. On a dû enlever tout ça pour créer un espace afin de faire respecter les distances sociales et transformer la pharmacie en clinique", explique-t-il. 

Ahsan utilise par contre ses propres frigos, les classiques, pour conserver le vaccin. Il ne distribue ici que l'Oxford/AstraZeneca. En tout, 1.200 personnes sont vaccinées dans sa pharmacie chaque semaine. Il y a trois cabines de vaccination ouvertes 12 heures par jour.

Marjorie et Michael, 81 et 82 ans, reçoivent les vaccins des mains du Dr Asif, dentiste formé pour participer à la campagne de vaccination en pharmacie Marjorie et Michael, 81 et 82 ans, reçoivent les vaccins des mains du Dr Asif, dentiste formé pour participer à la campagne de vaccination en pharmacie Crédit : Marie Billon / RTL

Et c'est dans l'une d'elles qu'entre joyeusement, Marjorie et Michael, 82 et 80 ans : "ça s'est très bien passé, vraiment bien. On a même discuté avec des gens dehors, nos nouveaux meilleurs amis", plaisante-t-elle. 

En moins de cinq minutes, Marjorie et Michael sont vaccinées tous les deux. Ils ressortent soulagés, mais pas très pressés de rentrer chez eux. Ils sont plutôt contents de ne pas avoir eu à aller dans un de ces grands centres de vaccination. Même si la pharmacie est à 30 minutes de chez eux en voiture. 

Lire la suite

Lire la Suite de l'Article